**Nouveau**

Carte Aphasie : Nouveau : Carte aphasie

Vidéo Aphasie Théâtre Aphasique : Parlons de l’aphasie

Parmi les membres de l’Association un groupe pour les personnes vivant avec l’aphasie est formé. Nous définissons l’aphasie comme étant d’abord un trouble du langage auquel s’ajoutent souvent des difficultés de la parole. Cela peut entraîner des perturbations tant dans l’expression que dans la compréhension du langage. Plusieurs formes du langage peuvent donc être touchées comme par exemple : la conversation, la lecture, l’écriture, etc. Souvent, la personne aphasique n’arrive plus à nommer des objets, ne retrouve plus le nom des personnes qu’elle connaît.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de l’aphasie chez une personne. L’aphasie est toujours reliée à un dommage subit au cerveau qui se situe dans les zones du langage. Les trois causes les plus fréquentes de l’apparition de la maladie sont l’accident vasculaire cérébral (AVC), les tumeurs au cerveau et le traumatisme crânien.

Plusieurs symptômes sont notables soit :

  • Le manque du mot : celui-ci consiste au fait que la personne cherche le mot, mais il ne vient pas, un peu comme si elle avait un trouble de la mémoire, mais la mémoire n’est aucunement affectée dans ce déficit.
  • La réduction de l’expression : on pourrait résumer ce symptôme par le fait que la personne a de la difficulté à communiquer, et ce, autant dans la communication verbale qu’écrite. Étant donné, que la personne aphasique cherche souvent ses mots et que la quantité de mots produits est diminuée, il va s’en dire que son principal moyen de communication est affaibli.
  • Le trouble arthrique : ce symptôme est caractérisé par le fait que la personne n’arrive pas à prononcer ses mots.
  • La paraphasie : nous apercevons ce symptôme lorsque la quand la personne aphasique se trompe de mot ou qu’elle déplace les syllabes dans un mot.
  • Le jargon : Lorsqu’une personne aphasie invente des mots, qu’elle déforme ou encore qu’elle-même ses mots. Il devient donc très difficile de la comprendre.
  • La stéréotypie : nous remarquons ce symptôme lorsqu’une personne mentionne toujours le même mot ou encore produit toujours les mêmes sons.
  • Le trouble de compréhension : la personne aphasique a parfois de la difficulté à bien comprendre ce que les gens lui disent, et ce, même si elle entend bien. Quelques fois, chez certains individus nous remarquons qu’ils comprennent mieux les phrases courtes alors que certains autres saisissent mieux les mots isolés. Ce symptôme peut autant se reproduire au niveau verbal qu’écrit.

Les types d’aphasie dont une personne peut souffrir sont nombreux. En effet, il peut s’agir de :

  • L’aphasie de Broca : elle est observée lorsqu’une personne aphasique a une réduction de l’expression. Fréquemment un trouble arthrique vient s’y joindre ce qui fait en sorte que l’individu parle à peine, lentement et qu’il cherche ses mots.
  • L’aphasie de Wernicke : difficultés majeures de compréhension face au verbal et à l’écrit.
  • L’aphasie de conduction : langage entrecoupé d’hésitations, d’arrêts occasionnés par une difficulté à trouver les mots et surtout, par le fait que la personne mêle les sons dans les mots et tente de se corriger au fur et à mesure.
  • L’aphasie mixte : réduction de la parole et difficulté de compréhension.
  • L’aphasie globale : forme la plus sévère.

L’Association offre pour les personnes aphasiques un café-rencontre mensuel animé par une intervenante psychosociale sur différent thème. Lors de ces rencontres, des activités seront faites pour favoriser le développement du langage et pour apprendre à vivre avec ce trouble du langage. Il est prévu au cours de l’année que certains spécialistes viennent faire des conférences sur des thèmes choisis au préalable par le comité organisateur. Le comité organisateur peut être composé de personnes proches, de personnes atteintes et d’orthophoniste. Un centre de documentation est aussi mis à la disposition pour obtenir plus d’information sur l’aphasie.